Renée BROCK

Renée BROCK



Rien ne prédisposait un rapprochement entre Renée Brock (1912-1980) et les Hommes sans Epaules. Ce rapprochement s’est pourtant réalisé et perdure. La disparition du poète n’y a rien changé. Renée Sarlet est née à Liège dans une famille bourgeoise : son père dirigeait l’une des plus grandes entreprises de construction et de béton armé de Belgique. Elle fut secrétaire de l'Association pour le Progrès Intellectuel et Artistique de la Wallonie et membre de l'Académie Royale de Langue et de Littérature française. En marge de son œuvre poétique, elle anima un salon littéraire dans sa villa de Tilff, où elle reçut nombre de ses amis : Maurice Genevoix, Raymond Queneau, Marguerite Yourcenar, Georges Simenon, Nathalie Sarraute, Roger Caillois Marcel Thiry et bien d'autres encore. Renée Sarlet épousa Henry Brock (gérant d'une grosse entreprise liégeoise de transports) en 1933. Elle est l’auteur d’une œuvre (poèmes et nouvelles) intimiste et chaleureuse de premier plan. Renée Brock, «la Marcelline Desbordes-Valmore de notre XXème siècle», comme la nommera Jean Breton, est la mère, l’amoureuse, la solitaire. Peu d’écrivains ont chanté aussi justement, que le poète de Liège, la maternité, la naissance, l’enfance et l’intimité familiale. Présente au sein des trois séries de la revue, Renée Brock est notamment l’un des «Porteurs de Feu» des HSE 1, 3ème  série, 1997. À lire : Poésies complètes (éd. Saint-Germain-des-Prés, 1982), L’Étoile Révolte (le cherche midi éditeur, 1984), Le Temps unique (éd. Saint-Germain-des-Prés, 1986), Les Bleus de la nuit (Le Milieu du Jour, 1990).

César BIRÈNE

(Revue Les Hommes sans Épaules).



Publié(e) dans la revue Les Hommes sans épaules



 
Renée BROCK, Thérèse PLANTIER, Jean-Claude VALIN n° 1

Numéro spécial LES HOMMES SANS EPAULES 1ère série, 1953-1956 n° 3