Mikis THEODORAKIS

Mikis THEODORAKIS



Né le 29 juillet 1925 sur l’île de Chios, Mikis Théodorakis est une personnalité marquante du XXe siècle. Compositeur, il a ouvert une voie nouvelle en parvenant à réconcilier sa formation symphonique occidentale et la tradition musicale de la Grèce. Il a composé plus de mille mélodies (lieder, chansons), dont un certain nombre de cycles (Epitaphios, Mauthausen, Mythologie, Dionysos, Phaedra, Mia Thalassa…), parfois pour des chanteurs spécifiques. Il a composé de nombreuses œuvres pour des films (Électre, Zorba le Grec, Z, Serpico…) ou des ballets (Les Amants de Téruel, Antigone…), des cantates et des oratorios (Axion Esti, Epiphania Averoff, État de Siège, Canto General, Canto Olympico…), des concertos et des opéras (Medea, Electra, Antigone…), de la musique symphonique (sept symphonies, quatre rhapsodies et deux concertos), de la musique de chambre (une vingtaine d’œuvres), et a mis en musique les plus grands poètes, notamment Elytis, Neruda, Ritsos ou Lorca. Résistant, il a combattu l’Occupation allemande comme la junte des colonels, et ses engagements lui ont valu la prison, la torture, l’exil. Patriote, il rêve d’une Grèce dont le rayonnement n’aurait pas faibli depuis deux mille ans, et tout dans son parcours tend à rappeler les valeurs fondamentales que sont la liberté, la démocratie et la culture.

Karel HADEK

(Revue Les Hommes sans Epaules)


A lire (en français) : Journal de Résistance (Flammarion, 1971), Culture et dimensions politiques (Flammarion, 1972), Les Fiancés de Pénélope. Entretiens avec Denis Bourgeois. Préface de François Mitterrand, (Grasset, 1976), Les Chemins de l'Archange (Belfond, 1989), Staline, Debussy et Dionysos, Les Chemins de l'Archange, Tome 2, (Belfond, 1990), Poèmes (Éditions Phi, 2001), Yorgos Archimandritis : Mikis Théodorakis par lui-même (Actes Sud, 2011).



Publié(e) dans la revue Les Hommes sans épaules


 
Dossier : Jacques LACARRIERE & les poètes grecs contemporains n° 40