Michel LAMART

Michel LAMART



Après une carrière consacrée à l’enseignement des lettres et de la philosophie, Michel Lamart (né le 31 mars 1949 à Reims) se consacre entièrement à l’écriture. Il vit à Reims et publie des critiques en revues (Diérèse, Brèves ou L’Arbre à paroles).

Casar BIRENE

(Revue Les Hommes sans Epaules).

À lire : Le Bel aujourd’hui, fables (Cadex , 1997), Tel que, Carnet (Alibis, 1998), Histoire de l’homme en 10 leçons (La porte, 1998), Histoire de l’homme (La porte, 1999), Bleuet 17, roman (Diabase, 1999), Love, roman (Naturellement, 2000), Pensées du bocal (La porte, 2001), Quelques petites choses en forme de machin, roman (Éditinter, 2001),  Sept premiers jours, nouvelle (Zorn, 2001), Du désir d’être nu parmi les signes (La porte, 2003), Nommer l’ombre (L’Arbre à paroles, 2003),  Sourire de Rheims (Le Laquet, 2003),  Saisir la saison (La porte, 2006), Cahier du jour carnet de nuit (L’Arbre à paroles, 2006), Riches heures de Séraphine au sang lisse (La porte, 2009), Trafiquants d'âmes, roman (Lune Écarlate, 2016),  La Porte condamnée, nouvelles, avec Max Alhau (Tensing, 2017), Petits noirs et café crime, nouvelles (Ex Aequo, 2018), ccrocs (Gros Textes, 2018), Ritournelle pour un jardin de pierre (À L'Index, 2018), Carnet d’Eire (Encres vives, 2018).



Publié(e) dans la revue Les Hommes sans épaules




Dossier: GEORGES BATAILLE ET L’EXPÉRIENCE DES LIMITES n° 37

Dossier: ROGER KOWALSKI, A L'OISEAU, A LA MISERICORDE n° 38

Dossier : Jacques LACARRIERE & les poètes grecs contemporains n° 40